Invitation de Giancarlo Cavinato et le MCE adressée à Antoinette Mengue Abesso pour participer à la table -ronde des continents

Chère Antoinette Mengue Abesso,
Nous t’invitons à participer pendant la RIDEF d’Italie 2014 à la table ronde de mardi 22 juillet dans l’après-midi ayant comme objet, “droits de l’enfance dans le monde: protection et autonomie”.
Évidemment l’autonomie est un objectif surtout pour l’enfance du monde occidental, souvent hyper-protégée et dans l’impossibilité de prendre en charge des aspects de sa vie et de sa personnalité, en dépendant totalement des adultes; tandis que la protection est très souvent un objectif pour les enfants d’Afrique, de l’Amérique latine, de l’Asie, mais aussi des siums des grandes villes de l’Amérique du nord ou de l’est de l’Europe…enfants de la rue, enfants explorés, prostitués, victimes des mafias…
On aimerait connaître ton opinion à l’égard de l’enfance de l’Afrique et les perspectives à propos de l’ instruction, de la vie quotidienne, évolution, possibilité de décider, parité d’opportunités,….
Vous avez beaucoup de réflexions à ce sujet et beaucoup de problèmes à dénoncer à l’opinion publique, la Ridef en sera enrichie.

Avec toi participeront à la table ronde:
– Pilar pour l’Europe et comme coordinatrice du débat
– Teresa Garduño Rubio pour l’Amérique Latine
– Miki Igari pour l’Asie
– Lourdes Martì Soler, directrice de la revue ‘Cuadernos de pedagogia’ qui a dédié l’année passée un numéro spécial à la pédagogie Freinet en Espagne et dans le monde
– un représentant des institutions pour l’Italie ( pas certain)

On te prie aussi, s’il t’est possible, de nous envoyer dans le mois de mai au plus tard des ‘slides’ ( diapositives) synthétiques de ton intervention en français, on se chargera de les traduire en italien et en anglais.

Merci de me répondre bientôt et pour tes beaux envois des dessins d’enfants.

Giancarlo Cavinato ( Mce)
groupe organisateur de la Ridef 2014

0039 3470154407
0039 041 5903693
cavinatogc@alice.it

Publicités
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Témoignage d’Antoinette Mengue Abesso à propos de la RIDEF 2012

o La RIDEF de León en Espagne est celle à laquelle le mouvement camerounais participe pour la première fois en tant que membre de la FIMEM et nous félicitons le mouvement Espagnol pour la grande réussite de son organisation. En dehors de cette qualité de membre qui nous accorde une notoriété certaine, cette RIDEF a permis à mon humble personne de prendre part en tant qu’intervenante à la table ronde de la Journée Forum. Cette participation est une grande première de mon expérience internationale. A cet effet, je ne cesserai de remercier François Perdrial, personnalité centrale dans l’existence, la vie et l’évolution de l’Association des Enseignants Camerounais pour l’École Moderne(AECEMO) en tant qu’association et mouvement pour notre engagement à la pratique des techniques Freinet. Je témoigne de ma reconnaissance et de ma gratitude à l’endroit du CA de la FIMEM en général qui s’ est engagé à me prendre en charge, au Mouvement Espagnol qui a soutenu les participations camerounaises dans le volet logistique, mais particulièrement à Pilar Fontevedra qui s’est occupée du contact avec Casa Africa pour m’ obtenir un billet d’avion aller-retour , mais aussi m’ a encouragée en m’ accompagnant lors de la rédaction de mon propos. Pour finir je dis merci à Teresita qui nous a beaucoup encouragée pour la participation à la table ronde à travers ses conseils.
o Antoinette Mengue Abesso

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Participation à la table ronde sur la protection et l’autonomie des enfants dans les cinq continents,

DSC01407

DSC01407

DSC01402DSC01407DSC01402DSC01404

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

POUR UNE PLANIFICATION PEDAGOGIQUE, CLE DE VOÛTE DE LA PRATIQUE ENSEIGNEMENT/APPRENTISSAGE A L’ECOLE MATERNELLE

POUR UNE PLANIFICATION PEDAGOGIQUE, CLE DE VOÛTE DE LA PRATIQUE ENSEIGNEMENT/APPRENTISSAGE A L’ECOLE MATERNELLE.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

POUR UNE PLANIFICATION PEDAGOGIQUE, CLE DE VOÛTE DE LA PRATIQUE ENSEIGNEMENT/APPRENTISSAGE A L’ECOLE MATERNELLE

POUR UNE PLANIFICATION PEDAGOGIQUE, CLE DE VOÛTE DE LA PRATIQUE ENSEIGNEMENT/APPRENTISSAGE A L’ECOLE MATERNELLE

La planification pédagogique est une démarche qui permet aux intervenant(e)s de considérer l’environnement d’apprentissage comme une communauté de pratique qui exige un certains nombre d’outils, de modèles et de pratiques conformes à l’expertise professionnelle et la créativité de chacun. L’intervenant(e) de l’environnement préscolaire, pour ce faire, s’avère interpellé pour établir des balises qui vont régir chacune de ses actions et déterminer les visées et valeurs éducatives du secteur d’éducation préscolaire. (Langlois, 2003) Il s’agit de cibler certains aspects de la planification à l’exemple de :
1-La planification mensuelle :
L’enseignant (e) doit recenser et déterminer toutes les activités d’apprentissage à mettre en place chaque mois de l’année scolaire en fonction des compétences ciblées.
Pour ce faire, il faut mettre en œuvre une grille de planification mensuelle.

2-La planification hebdomadaire :
Elle oblige l’enseignant (e) à prévoir des tâches et des situations particulières d’apprentissage permettant d’atteindre les objectifs pédagogiques visés.
L’enseignant (e) doit élaborer des rythmes de vie contenant des horaires types.

3-La planification des situations d’apprentissage :
L’enseignant (e) va planifier ses situations d’apprentissage s’assurant du sens, de la signification à donner à chaque activité, de la relation aux contenus disciplinaires et du respect accordé à ces derniers.

4- La planification des approches pédagogiques :
Différentes approches pédagogiques permettant la mise en place dans les classes du processus d’apprentissage impliquant le travail d’autogestion et de coopération.

5-La planification de la gestion de la classe :
En situation d’enseignement/apprentissage, tout est planification. Il est nécessaire de planifier :
-Le temps à travers les rythmes de vie.
-L’espace et les espaces par la mise en place des ateliers, coins… dans tout l’espace scolaire (classes, cour, jardin etc.)
-L’implication des apprenants (e) dans tous les processus de l’environnement d’apprentissage.
-L’implication de tous les intervenants (e) de l’environnement d’apprentissage afin de mieux gérer les rythmes de vie pour tous et chacun dans les succès et les difficultés.
Il faut élaborer pour ce faire avec les apprenants (e), des plans de travail d’autogestion mais aussi des processus d’évaluation individuelle qui serviront de répertoire et de pistes de solutions aux difficultés éprouvées avec les apprenants en difficultés d’apprentissage.

6- La planification des outils d’évaluation
Planifier l’évaluation consiste à mettre sur pied des outils de consignation de vérification d’interprétation et d’autoévaluation.
Une planification pédagogique pour quelles activités ?

ACTUALISATION DES ACTIVITES A PRIVILIGIER AU PRESCOLAIRE
L’éducation correspond à un projet politique qui permet d’insérer l’individu en tant que citoyen dans la société.
Il faut pour ce faire mettre en place une pédagogie centrée sur l’apprenant (e) et non sur transmission des savoirs.
Cette pédagogie doit considérer l’enfant dans sa globalité avec :
-Sa personnalité ;
-Son histoire ;
-Sa propre culture ;
-Ses désirs ;
-Ses besoins.
Il s’agit alors de l’aider à construire ses savoirs afin de lui apprendre à apprendre et à créer au sein d’un groupe les conditions nécessaires favorisant les activités :
-D’expression permettant à l’apprenant (e) d’exister, d’être reconnu (entretien du matin, « Quoi de neuf ? », textes libres, règles de vie, dessins libres et recherches graphiques, etc.);
-De communication pour être entendu (présentations, conférences, comptes rendus, lettres, messages, affiches, journaux, albums, cartes, etc.);
-De coopération afin d’avoir des alliés avec lesquels il va affronter les peurs, les craintes, les inquiétudes à travers la mise en place du conseil de classe, les règles de vie de la classe;
-De tâtonnement expérimental, pour mieux se connaitre et connaitre le monde.
-De plaisir pour jouir du bonheur de vivre.
Le fondement des démarches pédagogiques doit porter sur le vécu de l’enfant comme tremplin du travail scolaire. Il est important d’établir des rapports réguliers avec la famille de chaque enfant.
Il est important d’accueillir les apports des enfants en termes d’objets, d’entretiens élaborés, de textes libres, de productions.
Afin de permettre que le vécu de l’enfant devienne une réalité culturelle, il doit être fixé à travers des activités de création d’albums, de textes, de comptes rendus, de recherches mathématiques, d’œuvres d’art plastique, de musique.
Ce vécu doit aussi être communiqué à la classe (conférences, présentation) aux autres enfants (correspondance scolaire, affiche) aux parents et autres (journaux scolaires).
Parce qu’on prépare la démocratie de demain par la démocratie à l’école. Un régime autoritaire à l’école ne saurait être formateur de citoyens démocrates, Célestin Freinet, Invariant n° 27. Le travail coopératif et autogéré existe grâce à la répartition des responsabilités, la régulation de la vie du groupe et l’élaboration des règles de vie et du travail.
L’individualisation du travail accorde la possibilité pour l’enfant de travailler à son rythme au se planification in d’une équipe, grâce aux démarches naturelles, contact de travail et évaluation formative (plannings ou grilles hebdomadaires, contrats de travail pour la responsabilisation).
Les grands domaines d’activités dans les structures préscolaires vont tourner autour des objectifs suivants :
-S’approprier le langage.
-Découvrir l’écrit.
-Agir et s’exprimer avec son corps.
-Découvrir le monde.
-Percevoir, sentir, imaginer, créer.
-Devenir élève.
Proposition des rythmes de vie
Le matin
8h00-8h40 Accueil : toutes les activités sont possibles : motricité, chants, danses
8h40-9h00 Lundi à vendredi : Présences/Appel, calendrier, temps qu’il fait, responsabilités. Entretien du matin ou « Quoi de neuf ? »
9h00-9h30 Lundi à vendredi Travail individualisé.
Mardi à vendredi ; atelier cuisine
9h30-9h40 Passage aux toilettes et prise du gouter
9h40-10h10 Lundi et mardi : graphisme, lecture-écriture, expériences ;
Jeudi et vendredi : expérimentations
10h10-10h40 Récréation
10h40-11h00 Comptines, poésies, lecture e collectif, jeux et kuri
11h00-11h30 Créations mathématiques ou recherches mathématiques
11h30-12h00 Activités d’expression artistique : peinture, modelage, collage, graphisme décoratif, bricolage
12h00-12h30 Pause
12h30-13h00 Lecture d’histoire, de contes
Mardi : conseil de classe
13h00-13h30 Textes libres, graphisme, correspondance, jeux divers.

(Cf Pratiques Freinet en maternelle, Editions ICEM, N° 36, Page 145)
Commentaire :
La spécificité de ce rythme de vie est qu’il correspond à une organisation de la classe spécifique en ateliers et coins. Cette organisation prévoit les mêmes intentions pédagogiques pour tous les apprenant(e)s et leur accorde du respect en leur accordant :
-de vivre chacun son évolution à son rythme.
-de permettre à chacun d’épanouir sa personnalité ;
-de faire confiance en chacun dans la prise en charge de sa personnalité.
-de reconnaître les droits et devoirs de chacun.
L’enseignant(e) en tant qu’intervenant(e) cesse d’être le chef d’orchestre, mais plutôt devient celui qui participe, qui incite, qui aide, qui observe, qui facilite, qui accompagne, qui apporte en demeurant le garant de l’organisation coopérative de cet environnement d’apprentissage dans la gestion des règles et lois. Il écoute et tient compte des vrais intérêts des enfants.
Eléments bibliographiques :
-Institut coopératif de l’Ecole Moderne, 2002, Pédagogie Freinet, Pratiques Freinet en maternelle, N° 36. Editions ICEM-Pédagogie Freinet.
-Langlois, M-J, 2003, Guide de planification pédagogique, Collection parcours pédagogiques.

QUELQUES EXEMPLES DE FICHES D’ACTIVITES EXPLOITEES A L’ECOLE MATERNELLE CAMEROUNAISE
FICHE : N° 1
ACTIVITE : EVEIL SCIENTIFIQUE ET TECHOLOGIQUE
THEME: Les phénomènes naturels (le jour et la nuit).
TITRE: Obtention de la lumière à partir d’une lampe torche.
O.P.R: 5 torches, 20 piles, 10 ampoule, des boitiers, livret de contes ‘‘boucle d’or’’.
Durée : 20 minutes
Lieu : Dans la classe
Section : Des grands
Age : 5-6 ans
Effectif : 20 enfants
Moment : Dans la matinée

O.P.O : A partir d’une histoire de boucle d’or qui s’égare dans l’obscurité suivie d’un
Questionnement et des réponses spontanées des enfants, après observations et
Manipulations, l’enfant sera capable de :
-Reconstituer l’histoire ;
-Citer les objets pouvant donner de la lumière selon le conte ;
-Montrer une lampe torche ;
-Citer les éléments qui produisent la lumière dans une torche ;
-Reconstituer la lampe torche (montage).

ETAPES O.P.I ACTIVITE DE LA MAITRESSE ACTIVITE DE L’ELEVE
Eveil Eveiller les automatismes Entonne un chant : ‘‘Miaou, miaou, miaou’’ Chante
Révision Vérifier les pré-requis Pose les questions :
-A quel moment de la journée le soleil brille
-A quel moment de la journée le soleil ne brille plus. Répond :
-Le soleil brille le matin
-Le soleil ne brille plus le soir, la nuit
Découverte Reconstituer l’histoire de boucle d’or Pose les questions sur l’histoire de boucle d’or
-De qui parle l’histoire ?
-Ou s’en va boucle d’or ?
-Que lui arrive-t-il ?
-Que va-t-elle faire ?
-C’est quel moment de la journée ? Répond :
-L’histoire parle de boucle d’or
-Elle va dans la forêt
-Elle se perd dans la forêt
-Elle va rester là
-C’est la nuit
Analyse Emettre les hypothèses

Comprendre le phénomène scientifique et technologique Pose les questions :
-De quoi a-t-elle besoin d’autant plus qu’il n’ya pas de lampe d’électricité ?
-Qui peut me montrer une torche ?
-C’est une torche ?
-Comment se peut-il qu’une boite donne de la lumière ?
-Qu’est ce qu’il faut pour que cette torche produise de la lumière ? Répond :
-Elle a besoin d’une torche
-Montre une torche
-Oui
-Manipule le matériel et cite les éléments constitutifs de la torche connus
Synthèse Formuler la règle Pose les questions :
-Ou met-on les piles ?
-Combien de piles ya-t-il ?
-Comment appelle-t-on la chose fixée à l’intérieur de la torche ?
-Qu’est ce qui fait ressortir la lumière que nous voyons ?
-Forme les groupes et distribue le matériel pour reconstituer la torche
-Voilà donc que nous avons mis les piles, l’ampoule, il ‘ya pas de lumière que faut-il faire ? et pour éteindre ? Répond :
-A l’intérieur de la boite, dans le boitier
-Il ya deux piles
-Elle s’appelle l’interrupteur

-C’est l’ampoule

Se met en groupe et reconstitue la torche
-Il faut pousser l’interrupteur vers l’avant pour mettre en marche et en arrière pour éteindre ou arrêter la lumière
Evaluation Renforcer la notion étudiée Demande :
-Cite les objets qui font produire la lumière dans la torche
-Reconstitue la torche
-Cite les objets qui éclairent la torche

-Reconstitue la torche

FICHE N° 2
Activité : Eveil scientifique et technologique
Thème : L’eau et les divers mélanges
Titre : Les liquides qui se mélangent et ceux qui ne se mélangent pas
Durée : 20 minutes X 5 séances
Lieu : Dans la classe
Section : Des grands
Age : 5-6 ans
Effectif : 20 enfants
Moment : Dans la matinée
O.P.R : Eau, lait, œuf, tomate concentré, sirop, pots, gobelets, verres, cuillères, pétrole, huile de palme, bouteille en plastique
Installation : Assis en demi-cercle face à la maitresse
O.P.R : A partir d’une historiette suivie de différents mélanges de liquides à la fin de l’activité, l’enfant sera capable de nommer en montrant les liquides qui se mélangent et ceux qui ne se mélangent pas

ETAPES O.P.I ACTIVITE DE LA MAITRESSE ACTIVITE DE L’ELEVE
Révision Citer les différents liquides -Demande de citer les différents liquides -Cite : l’eau, le sirop, le lait, le pétrole, l’huile
Découverte Ecouter l’historiette
Observer -Raconte l’historiette
Puis démontre :
A l’anniversaire de Guéa, maman a apporté du sirop rouge, de l’eau, elle a versé tout dans la bouteille et a secoué.
Pose la question :
-Que s’est-il passé ? -Suit attentivement l’historiette
-Observe

Répond :
-L’eau a disparu
-L’eau a bu le sirop
-Ils se sont mélangés
Analyse Emettre les hypothèses

Comprendre le phénomène scientifique -Reprend rapidement l’historiette
-Pose la question :
Que s’est-il passé ?

-Présente et distribue le matériel.
-Repartit les enfants en groupes en leur donnant des consignes.
-Fait faire des mélanges d’autres liquides.
-Fait présenter les résultats par groupe.
-Fait citer les liquides qui se mélangent.
-Même démarche pour les liquides qui ne se mélangent pas.
Répond
-L’eau a disparu
-L’eau a bu le sirop
-Le sirop s’est dissout
-Ils se sont mélangés

-Se met dans un groupe

-Fait les mélanges
-Présente les résultats
-Cite les liquides qui se mélangent.
-Exécute
Synthèse Formuler les résultats des phénomènes scientifiques
Citer les liquides qui se mélangent et ceux qui ne se mélangent pas Pose nouveau des questions :
-Que peut-on dire de l’eau et du sirop ?
-Est-ce que tous les liquides se mélangent ?
-Que pouvons-nous dire après toutes ces expériences ?
Fait citer et répéter plusieurs fois les liquides qui se mélangent et ceux qui ne se mélangent pas.

Répond :
-L’eau et le sirop se mélangent
-Non certains liquides se mélangent et d’autres ne se mélangent pas

Cite et répète
-Le lait et l’eau se mélangent
-Le sirop et le lait se mélangent
-L’eau et le pétrole ne se mélangent pas
-L’huile ne se mélange pas a l’eau
Evaluation Résoudre correctement les exercices -Propose un exercice
-Demande à l’élève de relier les liquides qui se mélangent et barrer ceux qui ne se mélangent pas.
-Apprécie -Relie les liquides qui se mélangent et barre ceux qui ne se mélangent pas.

FICHE : N°3
Activité : Initiation à la langue écrite
Thème : La famille
Moment : matinée
Section : Grande
Effectif : 23 enfants
Lieu : En classe
Titre : Etude ou révision de la voyelle u
O.P.R. : Tableau, craie, papillons, crayons, mots, livre programme
O.P.O. : A partir du matériel cité plus haut, après exploitation, à la fin de la séance, l’enfant sera capable de :
-Identifier la voyelle u
-Lire la voyelle u
– Ecrire la voyelle u

ETAPES O.P.I ACTIVITE DE LA MAITRESSE ACTIVITE DE L’ENFANT
Révision Réviser la voyelle i Porte d’abord la voyelle i au tableau et demande :
-Comment appelle-t-on cette lettre ?
-Qui va nous écrire i au tableau ? C’est la voyelle i. Tout le monde passe écrire la voyelle i au tableau.
Découverte Observer et suivre attentivement Fait venir 11 enfants devant en formant la voyelle u et demande à un autre enfant de passer tracer tout autour. Que voit-on sur le sol ? Observe et suit attentivement.
Sur le sol, on voit la voyelle u
Analyse Identifier la voyelle u.
Lire la voyelle u. -Porte la voyelle u au tableau et demande : qui va nous donner le nom de cette lettre.
-Demande à tout le monde de passer lire u au tableau.
-Ecrit u dans l’espace et demande à tout le monde : bras en l’air pour écrire u : je trace le trait penché ou je monte, je descends, je tourne. Je remonte, je redescends, je fini par un crochet. Cette lettre s’écrit e 4 étapes -Répond :
C’est la voyelle u. Tout le monde passe lire au tableau.
-Ecrit la voyelle u dans l’espace.
-Je trace le trait penché, le trait debout, je tourne, le trait debout, je termine par un crochet ou je trace en montant, je descends, je tourne, je remonte, je redescends, je fini par un crochet.
u u u
Synthèse Lire et écrire correctement la voyelle u. Demande de passer écrire au tableau et lire la voyelle u. Distribue les ardoises puis les papillons et crayons.
Passe écrire et lire la voyelle u au tableau à tour de rôle. Ecrit sur l’ardoise, sur le papillon.
Evaluation Bien écrire la voyelle u dans les cahiers. Distribue les cahiers d’entrainements puis les cahiers d’écriture. Ecrit la voyelle u dans les cahiers d’entrainements et d’écriture.

FICHE :N°4
Activité : Langage (expression orale) Durée : 20mn x 5
Thème : La famille Lieu : En classe
Titre : La composition de la famille Installation : Assis
O.P.R. : Image P.E.M.C. page 57
O.P.O. : A partir de l’observation d’une image illustrant une famille, à la fin de l’activité, chaque enfant sera capable de :
-Citer les membres d’une famille
-Nommer ses frères, ses sœurs
-Nommer ses parents
-Dire les occupations de chaque membre de la famille.
SEANCES ETAPES O.P.I ACTIVITE DE LA MAITRESSE ACTIVITE DE L’ELEVE

PREMIERE SEANCE Révision Citer les différents vêtements Demande de citer les vêtements Cite
Présentation Observer l’image Présente l’image Observe

Exploitation Citer les membres de la famille Pose les questions :
-Que voyez-vous sur l’image ?
-Quels sont les membres de la famille ?
Répond :
-Je vois un papa, une maman, une fille et un garçon

Evaluation Citer les membres d’une famille Pose la question :
-Quels sont les membres de la famille ? Répond :
-Une famille comporte : papa, maman et les enfants.

DEUXIEME SEANCE
Révision Citer les membres d’une famille Pose la question :
-Quels sont les membres de la famille ? Répond :
-Une famille comporte : papa, maman et les enfants.
Présentation Observer l’image Présente l’image Observe
Présentation Nommer ses sœurs, ses frères Pose la question :
-Que vois-tu ? Répond :
-Je vois une fille, un garçon
Evaluation Nommer ses sœurs, ses frères Dites le nom de votre sœur, de votre frère Nomme

TROISIEME SEANCE Révision Nommer ses sœurs, ses frères Demande :
-Comment s’appelle ton frère ? ta sœur ? Répond :
Mon frère s’appelle y et ma sœur s’appelle x
Présentation Observer l’image Présente l’image Observe
Exploitation Nommer ses parents Demande :
-Que voyez-vous ?
-Qui sont-ils ? Répond :
-Je vois une fille, un garçon
Evaluation Nommer ses parents Demande :
-Comment s’appelle ton père et ta mère ? Répond :
-Papa s’appelle y
-Maman s’appelle x

QUATRIEME SEANCE
Révision Nommer ses parents Demande :
-Comment s’appelle ton père et ta mère ? Répond :
-Papa s’appelle y
-Maman s’appelle x

Présentation Observer les gestes Demande d’imiter les gestes de laver, de balayer, etc. Observe
Exploitation -Interpréter les gestes de la maitresse.
-Dire les différentes occupations de chaque membre d’une famille. Pose les questions :
-Que fait la maitresse ?
-Que fait maman à la maison ?
-Que fait papa ?

-Que fait ton frère ?
-Que fais-tu ? Répond :
-Elle balaie, lave etc.
-Maman prépare, lave les habits, balaie etc.
-Papa va au champ, regarde la télévision etc.
-Mon frère fend du bois, etc.
-Moi, je balais, je lave les assiettes etc.

Evaluation Citer les occupations des membres de la famille Pose des questions :
Répond :

CINQUIEME SEANCE
Evaluation Nommer les membres d’une famille :

-Comment s’appelle ton frère ? ta sœur ?

-Comment s’appelle ton père et ta mère ? La famille comporte le père, la mère et les enfants.
-Mon frère s’appelle y et ma sœur s’appelle x
-Mon père s’appelle y et ma mère s’appelle x

Publié dans apprentissage, éducateurs, classe, constructivisme, Coopération, Droits de l'enfant, enfant, enseignement, Freinet, Freinet, partage, Partage de pratique, participation, Pratique, pratiques, programmes, Réseau, Séminaires, techniques, vie | 1 commentaire

Les fleurs de mon village

Les fleurs de mon village.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Le fleuve de mon village: Le Ntem

Le fleuve de mon village: Le Ntem.

Publié dans écosystème, beauté, Droits de l'enfant, flore, protection préservation environnement socioculturel | Laisser un commentaire

Les fleurs de mon village

Les fleurs de mon village.

Publié dans écosystème, protection préservation environnement socioculturel, vie | Laisser un commentaire

La forêt et les arbres de mon village

La forêt et les arbres de mon village.

Publié dans flore, protection préservation environnement socioculturel | Laisser un commentaire

La fête de l’arbre de Noël à l’école maternelle Fondation St André

La fête de l'arbre de Noël à l'école maternelle Fondation St André.

Publié dans éducateurs, enfant | Laisser un commentaire